Vaste activité antimicrobienne

Vous êtes ici

Activité du biocide biologique/BIOMEBA prouvée contre les amibes planctoniques, les bactéries et les biofilms matures

Bactéries planctoniques et sessiles

L’effet biocide minimal de notre amibe, BIOMEBA, a été testé dans les conditions d’un antibiogramme. Les résultats ont montré que l’ajout du biocide biologique BIOMEBA engendre l’apparition de plages de lyse pour toutes les souches bactériennes listées dans le tableau ci-dessous. De plus, le Biocide biologique, BIOMEBA, s'est montré plus performant que n'importe quel biocide chimique pendant deux ans de tests dans des installations industrielles, incluant le suivi journalier des Légionelles.

Organisme

ATCC

Concentration active

(106 cells/l)

Staphylococcus aureus

6538

5

Legionella pneumophila paris

Env*

5

Legionella pneumophila philadelphia

33152

5

Legionella pneumophila Fraseri

33156

5

Legionella spp

Env*

5

Listeria monocytogenes**

7644

5

Klebsiella pneumonia

4352

5

Aeromonas hydrophila

7966

5

Streptococcus spp

9854

5

E.coli

11229

5

Myroides odoratus

4651

5

Pseudomonas aeruginosa**

10145

5

Salmonella enterica sv typhimurium

14028

5

Pseudomonas aeruginosa**

27853

5

* Env = collecté dans l'environnement
** Le brevet d'Amoéba porte sur l'usage du biocide contre ces microorganismes

Pour certains organismes, la réglementation en vigueur, notamment la norme EN 13623 concernant les souches de Légionelles, définissent les conditions dans lesquelles les tests d'efficacité doivent être réalisés. Ces conditions ont bien été appliquées pendant nos tests.

Amibes (formes réplicatives et enkystées)

L'efficacité du Biocide biologique/BIOMEBA d'Amoéba, a été confirmée sur les amibes suivantes, qu'elles soient sous forme réplicative ou enkystée.

Organisme

ATCC

Concentration active (106 cells/l)

Hartmannella vermiformis

Env*

5

Acanthamoeba castellani

30010

5

Naegleria fowleri

30809

5

* Env = collecté dans l'environnement

Biofilms matures

En seulement 24 heures, une seule application de notre Biocide biologique, BIOMEBA, diminue de 99% le nombre total de bactéries viables dans un biofilm composé d'un genre amibien et de 4 bactéries, dont Legionella pneumophila.

Comme il est généralement admis que 95% de bactéries pathogènes se cache dans le biofilm, Amoéba a souhaité tester les limites de l'efficacité de son Biocide biologique, BIOMEBA, pour cet usage. Pour être efficace, un biocide doit, non seulement, tuer les bactéries pathogènes sessiles présentes dans le biofilm, mais il doit également diminuer le nombre total de bactéries formant la flore bactérienne, et ceci dans un biofilm mature.

Amoéba a donc mené très consciencieusement la validation de l'activité de son biocide biologique contre le biofilm. Nos chercheurs, en collaboration avec des spécialistes d'envergure mondiale, ont conçu un biofilm mature hautement réaliste, composé d'au moins 4 bactéries et d'une amibe.

Le biofilm mature se forme dans le milieu de culture par incubation et croissance de plus de 7 jours. A contrario, un biofilm jeune résulte de 48 heures de culture.

L'inclusion de multiples bactéries est un impératif, car l'interaction entre de nombreuses souches bactériennes facilite l'apparition de l’échangisme de résistance dû aux échanges inter-bactériens.

La présence d'amibes a également été testée. Les amibes jouent un rôle dans l'acquisition de la résistance bactérienne aux biocides chimiques. (1 ppm de CMIT/MIT est nécessaire pour inhiber le développement de Légionelles libres, alors qu'il faut 16 ppm de CMIT/MIT pour inhiber les mêmes Légionelles après pré-incubation avec des amibes).