W. magna, double protecteur de la vigne du mildiou

Vous êtes ici

Chassieu, le 7 mars 2019 – Deux tests scientifiques menés avec le produit de biocontrôle d’AMOEBA montrent qu’ilprotège la vigne du mildiou(Plasmopara viticola) de deux façons qui se cumulent. Utilisée sous sa forme lysée, Willaertia magna C2c makystimule d’une part les défenses naturelles de la vigne et d’autre part attaque le champignon redouté des vignerons. Dans l’état actuel des connaissances d’AMOEBA, aucun agent commercialisé de bio-contrôle en substance naturelle n’est capable à la fois d’une action élicitrice sur la vigne et d’une inhibition de la germination du mildiou. « C’est une alternative qui permettrait de réduire significativement l’emploi des pesticides conventionnels, tout enprotégeant le rendement de l’agriculteur.» commente Fabrice Plasson, le Président d’AMOEBA.

Ces résultats sont issus d’expériences effectuées par des laboratoires prestataires indépendants et reconnus. La première a montré que l’action élicitrice de Willaertia Magna C2c maky, sous forme lysée, est aussi forte que celle induite par le produit de référence, un éliciteur déjà sur le marché. La stimulation de l’expression de 28 gènes de la plante impliqués dans la défense contre les maladies a été mesurée par des méthodes de biologie moléculaire (méthode qPFD® brevetée par l’INRA). La seconde étude indépendante a établi l’effet inhibiteur directe de la libération et de la germination des zoospores de mildiou par W. magna, en utilisant la méthode de référence par contact entre le pathogène et une solution de la substance active.

Ces résultats ont été produits dans le cadre de la phase de tests de l’application du biocontrôle d’AMOEBA pour la protection des plantes.

Voir le communiqué AMOEBA annonce que sa substance active a une action élicitrice sur la vigne et une action directe sur la germination du mildiou de la vigne

Related Posts