Le biocontrôle d’Amoéba évalué en France et en Suisse

Vous êtes ici

Lyon, 27 mars 2020 – Amoéba engage en mars avec les sociétés DE SANGOSSE (France) et STÄHLER (Suisse) deux évaluations indépendantes de son biocontrôle. Les essais en plein champs, prévus en 2020, incluent 5 cultures : vigne, céréales, pomme de terre, pommier, betterave. S’ils sont concluants, ces contrats de transfert de matériel pourront déboucher sur des partenariats commerciaux. Ils prévoient d’évaluer l’aptitude du biocontrôle développé et fabriqué par Amoéba – le lysat de l’amibe Willaertia magna C2c Maky – à prévenir les maladies essentielles de ces cultures. « Notre marché est en demande de solutions innovantes de protection des cultures qui soient à la fois efficaces et respectueuses de l'environnement. » précise Simon Gasser, responsable pour le développement et la régistration de STÄHLER SUISSE SA, l'un des principaux distributeurs helvètes de solutions de biocontrôle. « DE SANGOSSE a souhaité expérimenter l’innovation d’Amoéba afin d’en mesurer le potentiel technique et économique. Sur ces bases, DE SANGOSSE pourrait envisager une poursuite du développement de ce projet avec Amoéba dans les années futures » indique Nicolas Fillon, Directeur Général DE SANGOSSE, leader français des biosolutions. « Le rapprochement d’Amoéba avec ces acteurs majeurs de la protection des cultures est une étape essentielle vers un éventuel partenariat commercial. Notre usine fonctionne. Malgré la crise du Covid-19, la production est à 50%, ce qui assure la mise à disposition du biocontrôle pour tous les essais en cours. » commente Fabrice Plasson, le PDG de Amoéba.

Voir communiqué de presse Le Groupe DE SANGOSSE évalue les produits de biocontrôle d'Amoéba et STÄHLER SUISSE SA évalue les produits de biocontrôle d'Amoéba pour la vigne et la pomme de terre

Related Posts